French Tech Montpellier : notre Top 5 santé 2018

E-metropolitain

03/01/2019

News

French Tech Montpellier : notre Top 5 santé 2018

Les startups montpelliéraines de l’e-santé se portent bien. Certaines se sont distinguées en 2018. Métropolitain vous propose son Top Five des sociétés innovantes qui, chacune dans un domaine précis (entrée en bourse, levée de fonds, lancement de nouveaux produits, partenariats internationaux) ont fait la «une».

Bertin Nahum revient avec Quantum Surgical

Le montpelliérain Bertin Nahum, l’emblématique fondateur de MedTech, a inauguré l’hiver dernier les locaux de sa nouvelle société, Quantum Surgical, spécialisée dans la robotique chirurgicale mini-invasive pour le traitement du cancer. Installée dans un bâtiment de 1 400 m2 sur le parc du Millénaire, à deux pas du BIC et de… MedTech, la nouvelle start-up (une vingtaine de salariés au début, une quarantaine fin 2018) cible en priorité le le traitement du cancer du foi, deuxième cancer le plus mortel au monde (800 000 nouveaux patients chaque année). « Notre projet associe un robot et une plate-forme numérique complète, comprenant notamment un logiciel d’aide à la décision et une application permettant de travailler en réalité virtuelle », explique Bertin Nahum.

Une mise sur le marché en 2020-2021
« Grâce aux techniques mini-invasives, nous irons directement sur la tumeur avec une aiguille qui délivrera de l’énergie (chaude ou froide) pour la détruire », poursuit le dirigeant : « on s’attaque à cela avec notre future plateforme médicale, destinée à être commercialisée dans le monde entier : proposer une véritable alternative aux traitements actuels ». Avec ses associés, parmi lesquels les anciens de MedTech, Lucien Blondel, Fernand Badano et Sophie Roca, le dirigeant a investi 400 000 € en fonds propres avant de lever, quelques mois plus tard, 6 M€ auprès d’Ally Bridge Group (ABG), un groupe d’investissement mondial spécialisé dans les sciences de la vie : « de quoi financer la R&D et le développement de notre plateforme dont la mise sur le marché est prévue pour 2020 ou 2021 », précise Bertin Nahum : « ensuite, à plus long terme, il faudra trouver des financements encore plus importants pour s’imposer sur le marché mondial. À ce stade, pour MedTech par exemple, il aurait fallu 50 M€ ».

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de l’article sur l’e-metropolitain.fr

Any question? 

Conatct us

Send us your name, email address, the job title you are applying for and a text version of your resume :