“La procédure s’est parfaitement déroulée, le robot a rempli sa mission avec succès. Le premier patient va bien, il est sorti de l’hôpital”, détaille Thierry de Baere, chef du service d’imagerie thérapeutique de Gustave Roussy, dans un communiqué de presse datant du 7 juillet dernier. Quelques heures plus tôt, le professeur et son équipe ont utilisé un robot afin de détruire des métastases localisées dans le foie d’un patient humain. Ce nouveau dispositif développé par la société Quantum Surgical, testé quelques semaines auparavant au CHU de Montpellier, permet d’améliorer les thérapies guidées par l’image, qui consistent à insérer une aiguille dans la tumeur et à la détruire par la chaleur (radiofréquence ou micro-ondes) ou par le froid (cryo-ablation). “Le robot nous aide en positionnant avec une précision balistique l’endroit où insérer l’aiguille à travers la peau ainsi que son inclinaison pour atteindre sa cible en suivant un trajet rectiligne sans endommager de tissus”, détaille le Pr de Baere.  

À partir d’images de scanner 3D réalisées avant l’opération, le robot planifie le trajet que l’aiguille devra suivre pour atteindre la tumeur dans le foie. Il calcule la meilleure position, le meilleur axe et la profondeur idéale à laquelle elle doit être introduite. Le radiologue “n’a plus qu’à” pousser manuellement l’aiguille en se laissant guider. “Le robot nous permet de ne plus faire d’images intermédiaires pendant le processus d’introduction de l’aiguille jusqu’à la tumeur. Sans le robot, nous devons avancer pas à pas en vérifiant à plusieurs reprises avec le scanner que nous suivons bien le trajet que nous avons préalablement planifié, avec souvent des itérations et des repositionnements”, précise le Pr de Baere, “On évite ainsi aux patients des rayons supplémentaires pendant l’opération”. Utilisé dans le cadre d’un essai clinique, le robot de Quantum Surgical devrait servir à opérer 20 patients dans trois établissements de santé français. […]